Projets

UN NOUVEAU CYCLE DE CRÉATIONS

Le Réverbère Théâtre amorce un nouveau cycle qui porte, cette fois-ci, sur le monde de l’enfance, non pas du point de vue d’un théâtre pour jeunes publics, mais d’un théâtre pour adultes où l’enfance sera thématisée. Après le succès de Guérillas, humour et compassion, de Anna Fuerstenbergprésenté au Studio Jean-Valcourt du Conservatoire, la compagnie poursuit le travail de création autour d’Avec Grimm, l’enfance du langage, et  d’Enfances.


Enfances


 

Ce projet constitue le troisième volet du cycle des créations du Réverbère Théâtre portant sur la thématique de l’enfance. Se trouvent ainsi imbriqués trois courts textes de Anna Fuerstenberg (Papa’s Box, Under the Lilacs, Play Ball) et un texte de Louis-Dominique Lavigne (Vers la mer!) découpé en trois parties, formant un spectacle en six tableaux intitulé Enfances. Le titre du spectacle donne la ligne directrice de l’univers scénique proposé, où s’entrecroisent récit réaliste (Anna Fuerstenberg) et poétique de l’absurde (Louis-Dominique Lavigne).

Les mots et les voix sont de toutes les enfances.  Chez Anna Fuensterberg, c’est la voix émouvante de  l’enfant immigrante. Son regard lucide sur un Montréal des années 50, un point de vue rare et pertinent qui nous rejoint d’emblée. Chez Louis-Dominique Lavigne, c’est l’assemblage habile de mots et d’images, évocateurs et puissants. L’absurde cède rapidement la place à la poésie. Intensité, rythme et humour nous transportent ingénieusement dans l’univers de l’enfance. 

Enfances, un projet à suivre…

Avec Grimm

L’enfance du langage


Lecture du texte, le 6 septembre 2016, au Théâtre La Chapelle 

Nous avons effectué une première lecture publique au Théâtre La Chapelle. Le texte de Louis-Dominique fut accueilli avec beaucoup d’enthousiasme. En voici quelques extraits.


SYNOPSIS DE LA PIÈCE


Comment faire le synopsis d’une histoire dont le sujet principal est l’enfance du langage? Il s’agit d’un récit mené par quatre narrateurs s’interrogeant sur l’histoire à raconter. On y retrouve quatre enfants qui découvrent les mots et l’univers qui les entoure, et qui sont invités à suivre un joueur de flûte jusqu’à la rivière… Vont-ils sauter avec lui ou réussir à survivre grâce à la force de leur imaginaire? Une panoplie de personnages peuple ce monde étrange. Ils appartiennent à toutes les générations, mais on retrouve aussi un rat d’égoût qui se réfugie chez Ginette, la soixantenaire et qui est poursuivi par la police! Ginette, le personnage central de la pièce, a pour patron un philosophe qui écrit une phrase par jour, et dont l’érudition toute verbale séduit les plus jeunes… Ginette fréquente le bar de la soixantaine, tentant de suivre le mode de vie et le langage des jeunes. Sa mère de 90 ans  en a assez, pour sa part, de ce retour à l’enfance où elle perd non seulement la mémoire, mais aussi son autonomie et son argent… Tous, jeunes et vieux, s’interrogent sur l’amour et le sens de la vie, dans un langage quotidien québécois et contemporain dont l’auteur sait tirer toute la poésie et le rythme endiablé.


 

ARTISTES IMPLIQUÉS

 LDLavigne01_Recadré           CarlBéchard        mari
Louis-Dominique             Carl Béchard             Geneviève Lizotte 
Lavigne, Auteur        Mise en scène et comédien    Scénographie
          Me bibeau              jeanne
Carol Bergeron              Marie-Ève Beaulieu        Jeanne Gionet-Lavigne       
Environnement sonore           Comédienne                        Comédienne

odette           cederick            olivier
Odette Guimond         Cédrik Lapratte-Roy       Olivier Rousseau
   Comédienne                   Comédien                           Comédien   

marilou                 jeremie             suzie
Marilou Huberdeau   Jérémi Guilbault-Asselin      Suzie Bilodeau
Assistance à la mise   Direction technique et           Direction de production
en scène et régie       conception d’éclairages


CURRICULUM VITAE DES PRINCIPAUX ARTISTES PARTICIPANTS AU PROJET DÉCRIVANT LEUR EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE PERTINENTE.



                                      Louis-Dominique Lavigne, auteur en résidence LDLavigne01_Recadré

Louis-Dominique Lavigne est codirecteur artistique du Théâtre de Quartier.  Depuis plus de trente ans, il est aussi actif au sein de nombreuses compagnies de théâtre. Auteur de plus de cinquante pièces de théâtre autant pour les jeunes publics que pour les adultes, il est scénariste, metteur en scène, animateur et comédien.  Il  participe à un très grand nombre de créations collectives et collabore, à titre d’auteur, à plusieurs séries télévisées pour l’enfance et la jeunesse.  Il reçoit, en 1992, le prix littéraire du Gouverneur général du Canada pour sa pièce Les petits orteils.  Depuis plusieurs années, professeur d’écriture pour les Jeunes publics à L’École Nationale de Théâtre et d’improvisation au Cégep Saint-Hyacinthe,  il anime plusieurs ateliers d’écriture, au Cégep Sainte-Thérèse, au Québec, en Acadie, en Belgique, dans l’Ouest Canadien et dans les Caraïbes.  Ses Petits Orteils sont à nouveau joué en 2013-2014, au Théâtre d’Aujourd’hui, aux Écuries et d’autres lieux dans une mise en scène de Lise Gionet. En 2004, Glouglou, publié chez Dramaturges Éditeur, mis en scène de Lise Gionet et produit par le Théâtre de Quartier, remportait le masque de la production jeunes publics.

Le théâtre de Quartier produit ses deux derniers textes, N’habeck Je t’aime et Bobby ou le vertige du sens, un spectacle solo, qu’il interprète lui-même. Son dernier texte pour adultes, l’Amour incurable était présenté en 2010,  à l’Espace Libre, dans une mise en scène de Ghyslain Filion. En 2012, avec Monique Rioux et Lise Gionet, il coécrit Le Nid vide, un spectacle sans parole pour bébés, une nouvelle création du Théâtre de Quartier, dans laquelle il est aussi comédien. Auteur en résidence au Théâtre du SousMarin Jaune, il adapte pour marionnettes Guerre et Paix de Léon Tolstoï, qui est  créé en coproduction avec le Théâtre de Quartier dans une mise en scène d’Antoine Laprise.  Ce nouveau spectacle est joué autant au Québec qu’en Europe



CarlBéchardCarl Béchard, metteur en scène 

(et participation spéciale comme comédien)

Diplômé du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 1976, Carl Béchard s’est rapidement taillé une place de choix dans le milieu théâtral. Il joue entre autres dans : Woyzeck, Le Misanthrope, L’Asile de la pureté, Merz Variétés, Lulu, Luna-Park, Les Ubs, Cantate Grise, Ubu Cycle et La Trahison orale. Plus récemment, il était de Le Problème avec Moi, Treize à table, Les Fourberies de Scapin, Le Dindon, Oulipo Show, Les Femmes savantes, Combat (au Réverbère Théâtre, mis en scène par Odette Guimond), La Puce à l’oreille et Le Tour du monde en 80 jours. Il faut aussi souligner sa collaboration étroite avec Denis Marleau et le Théâtre UBU tout au long de sa carrière théâtrale.

Carl Béchard a aussi signé plusieurs mises en scène dont Le Malade imaginaire, Toc Toc et L’Emmerdeur. Il a reçu le masque de la Révélation de l’année en 1998 pour deux mises en scène: Ceci n’est pas un Schmürz! et aussi. Et Vian! Dans la gueule…qui a d’ailleurs été reprise en 2010 au Théâtre du Nouveau Monde.À la télévision, il a joué dans Quatre et demi, Les Bougon, L’Auberge du Chien noir, Il était une fois dans le trouble, La Grande bataille II, Virginie, Belle-Baie et La Galère IV. Au cinéma, il incarne des personnages dans les films La Liberté d’une statue, Le Siège de l’âme, La Conciergerie des monstres et L’Odyssée d’Alice Tremblay.Carl enseigne aussi depuis plusieurs années au Conservatoire d’art dramatique de Montréal.



                                     Marie-Ève Beaulieu, comédienne (rôles multiples)

Dès saMe bibeau sortie du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 2004, Marie-Eve Beaulieu enchaîne les rôles colorés tant à la télévision que pour des projets d’envergure au théâtre. Agnès, son attachante douce-dingue dans Minuit le soir, fait tourner bien des têtes. On lui confie ensuite le rôle de Katrina dans Les hauts et les bas de Sophie Paquin (Claude Desrosiers et Richard Lahaie), et celui de Nathalie dans C.A. (Podz).  Elle incarne également  le rôle de Madame de Polignac dans le téléfilm Marie-Antoinette, réalisé par Francis Leclerc et Yves Simoneau. S’ensuivent les rôles de Stella dans Virginie (Fabienne Larouche) et celui de Cassandre dans Stan et ses stars (présenté à VrakTV). Au théâtre, elle incarne la petite Louison du Malade imaginaire (TNM, mise en scène de Carl Béchard). Elle est ensuite Salomé dans L’Évangile selon Salomé (mise en scène d’Alexandre Marine, au théâtre Prospéro), suite à quoi on lui confie le rôle-titre de la comédie musicale Sweet Charity, mise en scène par Denise Filiatrault, présenté au Théâtre du Rideau Vert ainsi qu’en tournée au Québec. Au théâtre du Vieux-Terrebonne, elle incarne le rôle de Colette dans Oscar, aux côtés de Benoît Brière (mise en scène de Alain Zouvi).

Puis, elle retrouve l’univers éclaté de Boris Vian dans le spectacle Et Vian dans la gueule, présenté au TNM.Plus récemment, elle incarne le rôle de Martine lors de la tournée européenne des Femmes savantes (mise en scène de Denis Marleau).  Et depuis trois ans, elle personnifie Chantal dans le téléroman Destinées, sur les ondes de TVA.Elle prête également sa voix à de nombreuses publicités, en plus de participer à plusieurs courts-métrages.



jeanne Jeanne Gionet-Lavigne, comédienne (rôles multiples)

Jeanne Gionet-Lavigne baigne dans le milieu du théâtre depuis son plus jeune âge.  Dès douze ans, elle participe à une lecture du CEAD  dirigée par Martin Faucher. Entre 1998 et 2006, elle interprète divers premiers et seconds rôles au cinéma, entre autres dans Les Muses Orphelines de Robert Favreau , dans Le Bonheur, c’est une chanson tristeet Toi de François Delisle. Afin d’approfondir son jeu, elle entame sa formation au Conservatoire d’art dramatique de Québec.

Depuis sa sortie du Conservatoire, elle participe à Où tu vas quand tu dors en marchant ? mis en scène par Frédérique Dubois  au Carrefour international de théâtre. Au théâtre d’été, elle fait partie de la distribution de Santa Mimosa de Marc-Antoine Cyr  présenté au Théâtre du Vieux Bureau de Poste de Saint-Romuald. Elle joue dans plusieurs productions au Théâtre Premier Acte à Québec : La Fanfare ,…et autres effets secondaires , Domino, Loinet Iphigénie en auto. Elle participe à la série Toute la Vérité sur les ondes de TVA et au film de Xavier Dolan Laurence Anyways. Elle joue dans Les petits orteils une production du Théâtre de Quartier présentée à la Maison Théâtre.Elle à aussi participé aux Laboratoires du Théâtre français du CNA animé par Wajdi Mouawad et à un stage de jeu avec Christian Lapointe.



odetteOdette Guimond, comédienne (Ginette)

Diplômée du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 1976, Odette Guimond a participé à une quarantaine de productions, à  titre de comédienne ou de metteure en scène. Elle a dirigé le Théâtre de la Nouvelle Lune pendant une quinzaine d’années. Cofondatrice du Réverbère Théâtre, elle a mis en scène les trois premières productions de la compagnie et tenu les rôles de la Mère dans La Maman du petit soldat, et de Gloria dans Combat. Elle tient le rôle de Anna dans Guérillas, humour et compassion de Anna Fuerstenberg. Enseignante à l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe depuis 20 ans, elle s’est consacrée essentiellement au théâtre de création et de recherche.

Professeure certifiée de la Méthode Feldenkrais® d’éducation somatique, elle a fondé et dirige depuis 20 ans AUTOPOÏÉSIS, école d’art Feldenkrais®, reconnue internationalement, qui offre principalement des stages de perfectionnement aux acteurs professionnels. Professeure certifiée également de la technique d’Alba Emoting™  (CL4) elle intègre également cette approche à sa recherche et à ses récentes créations.




cederickCédrik Lapratte-Roy, comédien (rôles multiples)

Originaire de Gatineau, Cédrik est nouvellement diplômé de l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe. En plus de sa formation en interprétation, il participe en 2014 au Festival Rencontre du Jeune Théâtre Européen de Grenoble, puis cofonde en 2015 la compagnie Théâtre La moindre des choses. Passionné d’écriture et de mise en scène, il participe avec sa compagnie au Festival St-Ambroise Fringe de Montréal où il présente leur toute première création : Midas Lives(s), qui se vaut une nomination pour le titre de meilleur texte francophone. Il fera également la tournée de plusieurs écoles secondaires du Québec pour y présenter Histoire de chasse, une courte pièce de Gilbert Dupuis, mise en scène par Jean-François Blanchard pour La Comédie Humaine.



olivierOlivier Rousseau, comédien (rôles multiples)

Diplômé de la cohorte 2011 de l’École de théâtre de St-Hyacinthe, Olivier se démarque en tant qu’acteur et metteur en scène de par l’utilisation qu’il fait du corps dans l’espace. Au théâtre, il a travaillé avec différents metteurs en scène (Frédéric Dubois, Paula de Vasconcelos, Anne-Sophie Rouleau, …).Intéressé rapidement par le théâtre jeunesse, il crée en 2013 le Village à 3 portes, spectacle toujours en représentation 2 ans plus tard.  Il assure aussi la mise en scène du spectacle jeunesse musical Les Pouilleux en 2015 qui sera repris en tournée en 2016.  Entre temps, il a fait partie du délégation Petits Bonheurs qui l’a amené à visiter différents festivals de théâtre jeune public en France, en Belgique et au Québec. Devant la caméra, on a pu le voir sur le web (L’Étrange Province, DRABES, Aujourd’hui le chaos), au cinéma dans différents courts-métrage (PAS, Gens Ordinaires, Nulle part ailleurs) et à la télévision (Dans ma tête, Ruptures).  Dernièrement, il a agi à titre de chorégraphe pour différentes productions (La Gardienne/Zone homa, L’étrange Province/TVA, Fête des Neiges/ PJD) Dans un souci de constante évolution artistique, il poursuit présentement des études supérieures en danse contemporaine à l’Université du Québec à Montréal.



Geneviève Lizotte, scénographe

mari( assistée de Odile Gamache )

Geneviève Lizotte œuvre à titre de scénographe, conceptrice de costumes, directrice artistique et styliste depuis plus de 15 ans. Au théâtre, elle a assuré la conception de plus d’une centaine de productions et collaboré avec plusieurs metteurs en scène de renom dont André Brassard, Claude Poissant, Christian Lapointe et René-Richard Cyr. Récemment, Geneviève a signé les décors des pièces Les Intouchables (mise en scène de René-Richard Cyr – Rideau-Vert 2015), Peter et Alice (mise en scène de Hugo Bélanger – Duceppe 2014) et Avant la retraite (mise en scène de Catherine VIdal – Prospéro 2015). Elle assure aussi la conception visuelle de plusieurs spectacles de Pierre Lapointe, dont La forêt des mal-aimés, Mutantes et Punkt. Au cinéma, Geneviève signe la direction artistique des films Deux fois une femme, Le Météore et Chorus (réalisation François Delisle ), Bà Noï (réalisation Khoa Lê) et Qu’est-ce qu’on fait ici (réalisation Julie Hivon). Genevi;ve Lizotte a signé les scénographies des deux premières productions du Réverbère Théâtre, mises en scène par Odette Guimond, La Maman du petit soldat et Combat, de Gilles Granouillet, au Théâtre Prospero. Elle a travaillé avec Carl Béchard également à plusieurs reprises, notamment au TNM.



 Carol Bergeron, environnement sonore               

De John Cage à Frank Zappa en passant par la musique aborigène et actuelle, voilà l’essentiel des influences musicales dont s’inspire le travail de Carol Bergeron. Percussionniste de formation classique, c’est le travail avec le milieu de la danse qui le force à exploiter de nouvelles avenues de composition mais surtout de présence scénique. La danse vivant difficilement avec le signifiant des instruments traditionnels, il doit chercher dans de nouveaux instruments la matière sonore nécessaire au langage gestuel contemporain. De Daniel Soulières à Jean-Pierre Perreault, de Jeanne Renaud à Françoise Sullivan, il acquiert la conviction que la musique doit être un mouvement et non seulement la représentation scénique d’une partition, d’une voie déjà établie, sans surprise. Depuis 1987, sa démarche artistique s’inscrit à travers l’ensemble TUYO dont il est cofondateur, directeur artistique, compositeur et interprète. Carol Bergeron s’intéresse depuis toujours à la musique de performance et à la musique non conventionnelle. Cette recherche le pousse à créer ses instruments et à travailler leur matière de façon à repoduire une richesse sonore hors du commun. Directeur artistique de l’ensemble TUYO, qu’il fonde en 1987 avec Guy Laramé, il travaille à titre de compositeur et d’interprète aux 10 créations originales de l’ensemble, qui le mènent en tournée sur la scène internationale.   Parallèlement, il collabore à la création d’œuvres chorégraphiques en tant que compositeur et musicien, ce qui éveille son intérêt pour développer une interprétation physique de la musique.La passion de Carol pour l’invention et la fabrication d’instruments s’épanouit dans les quincailleries, au milieu des bouts de tuyaux, tiges de métal, boulons et feuilles de plastique. Ce «patenteux» construit ainsi de toutes pièces un ensemble d’instruments surprenants: la baleine (sur la photo), le béluga et Moby Dick; la harpe éolienne d’une longueur de 30 pieds (9 mètres); le préservaphone; le sgou glou, etc. Mais sa passion ne se limite pas qu’à la musique! Grand amateur de vélo, il adore pédaler sur les routes montagneuses des Laurentides, sa région d’adoption. Il possède sept vélos, dont un modèle pliable qui se loge dans une petite valise et qu’il trimbale toujours avec lui en tournée. Il a collaboré plus d’une fois avec Carl Béchard au TNM.



marilouMarilou Huberdeau, assistance à la mise en scène et régie

Diplômée en Production théâtrale à l’École de théâtre du Cégep de Saint=Hyacinthe en 2014, Marilou a collaboré à plusieurs projets, assurant principalement l’assistance à la mise en scène et la régie. Parmi ses rencontres marquantes, elle a entre autres assisté Caroline Binet (Les fées ont soif), Alex Côté (Parallèle) et Gaétan Paré (Nous autres antipodes, La liberté). Marilou se passionne également pour l’enseignement du théâtre auprès des enfants et des adolescents.



jeremieJérémi Guilbault Asselin, conception d’éclairages  et direction technique

Depuis sa sortie de l’École de Théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe en 2009, Jérémi Guilbault-Asselin a travaillé dans de nombreux théâtres au Québec et au niveau international, avant de devenir directeur technique au Théâtre d’Aujourd’hui en 2014. Cela ne l’empêche pas de continuer à se consacrer à la création pour diverses compagnies de théâtre . Il a collaboré entre autres avec le Théâtre Complice (C’est ainsi mon amour que j’appris ma blessure), le Théâtre Le Clou (Les Zurbains 2011) Imago Théâtre et Stellar Quines (Ana), Les Saints (Queen of Hearths), le Th.âtre de la Pacotille (La guerre), le collectif Tremblements de tête (Tremblements de tête), l’Eldorado Théâtre (Les ours dorment enfin), La Veillée (La preuve ontologique de mon existence), le Théâtre I.N.K. (Ligne de bus), Nans Bartuzzo (Obsolescence programmée de nans Bartuzzo), le NTE (Ludi Magni). Il a participé à deux productions du Réverbère Théâtre, La Maman du petit soldat en 2009, et Un endroit où aller en 2013, mises en scène par Odette Guimond.



suzieSuzie Bilodeau, direction de production

Formée en Gestion et techniques de scène à l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe (2014), Suzie Bilodeau continue une formation à temps partiel en Stratégies de production culturelle et médiatique à l’Université du Québec à Montréal. Après un stage de technicienne au Moulin à images de Robert Lepage et un stage de régisseuse au Festival OFF d’Avignon en France, elle cumule des expériences en régie avec La pastorale des santons de Provence en 2012 et 2014 (mise en scène de Michel Forgues) ainsi qu’avec la compagnie de théâtre participatif, Mise au jeu.  Elle assiste le metteur en scène Mario Borges au spectacle-bénéfice de la compagnie Bluff en 2015.  Polyvalente, Suzie Bilodeau œuvre aussi en infographie pour la firme TKNL et en conception vidéo pour la finale nationale des Cégeps en spectacle de 2015.


Les étapes précédentes 


Atelier exploratoire de novembre et décembre 2015, dirigé par Carl Béchard.

unnamed

Autour de la table, de gauche à droite: Louis-Dominique Lavigne (auteur), Odette Guimond (comédienne), Marie-Ève Beaulieu (comédienne), Olivier Rousseau (comédien), Marilou Huberdeau (assistante à la mise en scène et régisseure), Carl Béchard (metteur en scène), Cédrik Lapratte-Roy (comédien), Suzie Bilodeau (directrice de production) et Jeanne Gionet-Lavigne (comédienne). Photo: Bernard Dubois.

 



Médiation culturelle

RéverbèreThéâtre_1608-NEW

Photo: Louis-Domique Lavigne, Diane Blain Lamoureux et Odette Guimond

En février et mars 2015, L’enfance du langage (à l’origine du texte)  a fait l’objet d’un volet de médiation culturelle. Les intervenants Odette Guimond, Diane Blain-Lamoureux et Louis-Dominique Lavigne ont tenu 4 d’ateliers auprès d’enfants de 4 et 5 ans du centre de la petite enfance Château des Neiges.

RéverbèreThéâtre_1524

Photo: Diane Blain Lamoureux,Mourad Medini (éducateur), Louis-Dominique Lavigne et Odette Guimond

Dans une deuxième étape de travail, Louis Dominique Lavigne a écrit une première version d’un texte dramatique destiné aux adultes: Grimm (titre provisoire), inspiré par cette expérience auprès des enfants. Ce texte  a fait l’objet d’un atelier de mise en voix et de développement dramaturgique de 30 heures auquel ont participé 8 acteurs professionnels, la plupart dans la vingtaine. Une lecture du texte dirigée par l’auteur a été présentée à quelques invités privilégiés en juin 2015.

2015-06-29_339_GRIMM

Photo: (de gauche à droite): Lise Vallancourt, Monique Rioux, Carl Béchard (invités), Louis Dominique Lavigne (auteur), Nadine Jean, Sébastien Labbé-Proulx, Anne-Sophie Tougas, Cédrick Lapratte-Roy, Odette Guimond, Olivier Rousseau, Jeanne Gionet-Lavigne et François Morin (acteurs).